Les plantes:
- Aa - Al - B - Ca - Cl - D - E - F - G - H - I - J - - L - M - N - O - P - Q - R - S -T -U - V - W - X - Y - Z
Les jardins:
- Google maps
- liste alphabétique
- en Belgique
- en France
- en Angleterre.
- aux Pays-Bas
- Italie
- Allemagne
Les voyages:
- S E Angleterre.
- N. Pays de Galles
- East Anglia
- Cotswolds
- Autour d'Oxford
- Entre Londres et Northampton
- Entre Bath et Bristol.
La création:
- prairies fleuries
- haies
La bibliothèque:
- le lexique
- livres et liens.
    qui sommes-nous ?page d'accueil
         

   
Hermannshof
vu par Sophie en août 2014

INTRODUCTION ET PLAN
sous-bois et lisières massifs prairies sèches

Un jardin d'essai.

Hermannshof, dans sa conception actuelle, est un vaste jardin d'essai de 2,3 ha niché au coeur de la petite ville de Weinheim. Cette région du Bade-Wurtemberg jouit d'un climat chaud. On y cultive la vigne.

L'objectif des gestionnaires (Urs Walser jusqu'en 1998, et depuis Cassian Schmidt) est d'inspirer aux jardiniers contemporains des choix de vivaces:

- en accord avec les contraintes climatiques et géologiques auxquelles ils ont affaire,
- fort peu exigeantes en arrosages et entretien,
- et combinées avec un grand soin esthétique.

En fonction de ces critères, plus de 2500 vivaces y sont regroupées par milieux ou habitats:

- massifs à sécheresse estivale sur sol argileux (2) : graminées et vivaces nord-américaines essentiellement.
- espaces ouverts humides(3): plantes aquatiques, marécageuses et rivulaires.
- sous-bois et lisières (5) d'Europe et Asie principalement.
- steppes et landes (4): Eurasie et variante méditerranéenne..
- prairies sèches (6) sur sol sec d'Amérique du Nord..
- et quelques annuelles (1) de climat chaud.

Mais il n'y a pas que de vivaces. On y compte aussi environ 400 arbustes et des arbres impressionnants, parfois bicentenaires.

Malheureusement, je n'ai de photos convenables de toutes les parties du parc.

Un peu d'histoire.

En 1888, un riche industriel de la région, Herman-Ernst Freudenberg (1856-1923), acquiert le terrain et y édifie une villa néo-classique. A sa mort, à la demande de l'héritière, Ida Freudenberg, le parc est réamménagé à l'anglaise par H. W. Jürgensmann (1891-1973). Après la guerre, la propriété est occupée par l'armée américaine, Ida n'a pas accès au jardin, mais l'entretien est assuré.
Dans les années '70, la famille quitte le domaine. La gestion est confiée à l'entreprise familiale mais un vaste projet immobilier le menace. G et H. Freudenberg, un groupement de paysagistes et les autorités locales se mobilisent pour sauver le jardin. En 1978, un partenariat entre le groupe Freudenberg (75%) et la ville de Wenheim (25%) est mis sur pied et le projet d'y établir un jardin d'essai ouvert au public naît.

Gerda Gollwitzer, membre de la famille et rédactrice du journal 'Garten und Landschaft' met sur pied un comité chargé de la mise en place de ce jardin modèle, inspiré de celui de Weihenstephan fondé par R. Hansen en 1948 près de Munich.

Pour aller plus loin ...

- Perdereau (Ph.), Schmidt (C.), Le jardin / The Garden Hermannshof, éd. Ulmer, Paris 2013.
- Cassian Schmidt - Un jardinier accompli, interview Xavier Allemann, lautrejardin, dans Paysagisme. 4/2013. Horticulture romande  

 

 

 

 

 

 

 

©www.le jardindesophie.net